Paroisse Saint Emilien de Valence
Paroisse Saint Emilien de Valence


Histoire de ND de l’Annonciation
 

S’adressant alors aux paroissiens, le Chanoine LEYDIER leur dit :
« Ce n’est pas l’œuvre d’une entreprise, mais votre œuvre.
Ce sera votre chapelle, votre salle sera le don de Marie à la paroisse Notre Dame ». octobre 1954

Le Christ dans la banlieue de Valence. Au quartier du Charran, à l’est et à la périphérie de la paroisse Notre-Dame, l’invasion de constructions nouvelles recouvre en majeure partie des espaces où, ces dernières années encore, on voyait mûrir des moissons. Ce qu’il en reste est voué à des lotissements à brève échéance. Ainsi une population de plus en plus nombreuse va- t-elle se trouver à trop grande distance de l’église paroissiale Notre-Dame. Il lui faut un nouveau lieu de culte à sa portée. Il faut surtout à l’enfance et à la jeunesse des salles de catéchisme et un local d’oeuvres.

Courageusement, M le chanoine Leydier a examiné ce problème et passé, de l’élaboration d’un projet, à son exécution. Aussitôt les paroissiens ont répondu à son appel. La famille Chabert cède un terrain à l’entrée de la dépression bien connue des anciens élèves du Petit Séminaire d’avant 1906 sous le nom de « Vallée des larmes » Des cœurs généreux et des bras s’offrent pour collaborer avec les professionnels de la construction. Comme aux temps où nos pères bâtissaient les cathédrales, une quarantaine d’hommes se sont répartis en équipes pour apporter à l’oeuvre, en fin de journée ou à d’autres moments libres, leur travail de « castors » Les séminaristes, tous les mardis, d’autres étudiants, le jeudi, n’épargneront pas leur peine.
Convoqués par M. le curé le dimanche 10 novembre, autour des fouilles déjà largement ouvertes, ses paroissiens se disposaient, chapelet en mains, à saluer d’un couplet spécial de leur cantique à Notre-Dame du Charran Monseigneur Urtassun, arrivant à l’heure exacte pour bénir l’emplacement de la future chapelle et quelques semaines plus tard la salle d’œuvre sortit de terre. Elle servira de lieu de culte jusqu’à l’achèvement de la chapelle.

Monseigneur, donna une autorisation exceptionnelle aux équipes qui purent aussi travailler le dimanche. L’outillage fut prêté par des paroissiens entrepreneurs qui apportèrent également des matériaux. Après quelques difficultés liées en particulier à la mutation de Mr LASSERRE , qui assurait le suivi des travaux, la construction reprit et il fut fait appel à des professionnels notamment pour terminer la charpente et la toiture.
Le chanoine LEYDIER délégua l’un de ses trois vicaires, le père Julien SCIOLLA pour suivre les travaux.
La chapelle fut achevée et consacrée le 24 mars 1957 : Son Excellence Mgr Urtassun la bénissait sous le vocable de Notre- Dame de l’Annonciation.

Quelques précisions supplémentaires,
Le tabernacle en bois est l’œuvre de Monsieur Lambertin.
Les Soeurs de la communauté ND d’auxiliatrice feront don lorsqu’elles quitteront Valence quelques années plus tard, des fonts baptismaux
Le vitrail est l’œuvre de l’entreprise Thomas. (1957).


Le vitrail principal représente, en haut, la Sainte Vierge Marie (1), patronne de la France, ayant, au-dessous et à sa droite, Sainte Jeanne d’Arc (2) et Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (3), toutes deux patronnes secondaires de la France.
A sa gauche et toujours en dessous d’elle, Saint Henri (4) et Saint Luc (5), les patrons des deux chefs des familles qui ont été les plus généreuses. Leurs Saints Patrons représentent, à ce titre, tous ceux des nombreux donateurs anonymes ou autres et aussi ceux de nos chers ouvriers bénévoles.
Au milieu, toujours au-dessous de la Vierge, un évêque, St Apollinaire (6), Patron du diocèse de Valence, qui offre, à la Vierge (7), la Chapelle du Charran.






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP